Après plusieurs mois de blocage, un accord a été trouvé à Bruxelles. Le Sommet Européen du jeudi 10 décembre, a permis un compromis sur l’Etat de droit pour lever les vetos hongrois et polonais sur le budget et débloquer le plan de relance concernant l’après Covid-19.

Une pareille décision à l’unanimité reste une première !!   

“Unité, cohérence, et confiance. Ce sont les ingrédients qui mettent aujourd’hui l’Union sur les bons rails pour le futur.” a annoncé le président du Conseil européen, Charles Michel, lors de la conférence de presse de clôture, reprise sur Twitter.

Le budget de l’UE 2021-2027 (1 074 milliards) et le plan de relance post-Covid (750 milliards d’euros) qui avaient été adoptés en juillet, sont maintenant débloqués. La Commission a également réajusté son programme de travail 2021-2027 pour adapter les réponses et investir dans l’avenir. Le résultat est une réponse double : 

UE nouvelle génération / EU Next Generation, un nouvel instrument de relance de 750 milliards d’euros qui dynamisera le :

  • Budget de l’UE avec de nouveaux financements levés sur les marchés financiers pour 2021-2024,
  • Budget à long terme renforcé pour 2021-2027.

Cette orientation de l’Union Européenne Nouvelle Génération s’appuie sur 3 piliers :

  • Aider les états membres à se relever de la pandémie, ensoutenant les investissements et faciliter les transitions (en particulier celle du numérique).
  • Des facilités de récupération, en limitant les failliteset faciliter la résilience des entreprises
  • Aide au relèvement pour la cohésionet les territoires de l’Europe - REACT-EU
  • Développement rural renforcé
  • Relancer l’économie en soutenant l’investissement privé dans les secteurs et technologies clés, investissant dans les principales chaînes de valeur,et supporter les entreprises viables:
  • Instrument de soutien à la solvabilité,
  • Facilité d’investissement stratégique,
  • Programme InvestEU renforcé.
  • Tirer les leçons de la pandémie
  • Soutenir des programmes clés pour les crises futures, en particulier le secteur Santé, 
  • Soutenir les partenaires mondiaux, pour renforcer la recherche, l’innovation et les actions extérieures.

 

Bénéficier du support financier EU pour se développer !

Pour nos entreprises, et bénéficier du soutien financier de l’Europe, il faut chercher à se rapprocher des initiatives phares, les transitions vertes et numériques, qui sont essentielles à la relance de l’économie européenne. A ce titre, les grandes orientations 2020 sont les suivantes :

1 - European Green Deal : une stratégie orientée vers la croissance 

  • Une phase de rénovation massivepour moderniser les bâtimentset les infrastructures critiques de l’Europe, y compris les infrastructures nécessaires aux véhicules électriques
  • L’économie circulairedispose d’un potentiel pour limiter les dépendances énergétiques avec l’étranger et créer des centaines de milliers de nouveaux ‘emploisverts’
  • Pour soutenir la stratégie Verte: Étant donné le rôle vital des zones rurales dans la transition verte, la Commission propose de renforcer le budget du Fonds européen agricole pour le développement rural.
  • Pour soutenir nos écosystèmes naturels, la Commission européenne a récemment adopté une stratégie sur la biodiversitépour 2030 et une stratégie forestière est à venir.
  • Le Fond pour une transition justesoutiendra la requalification des travailleurs et créera des opportunités économiques pour les petites et moyennes entreprises.

2 - Un marché unique plus approfondi et plus numérique

  • L’Europe doit investir davantage dans une meilleure connectivité, et renforcer sa présence industrielle et technologique sur des technologies qui auront des retombées et augmenteront l’autonomie stratégique de l’Europe, telles que : 
    • L’intelligence artificielle, 
    • La cybersécurité, 
    • Les infrastructures de données et de cloud
    • Les réseaux 5G et 6G, 
    • Les ordinateurs super et quantiques, 
    • Les technologies de blockchain
  • Une véritable économie des données et du numérique comme moteur de l’innovation et de la création d’emplois. Un cadrage législatif est prévu pour : 
    • Le partage des données et la gouvernance qui sera suivie d’une loi sur les données. 
    • La loi sur les services numériques améliorera le cadre juridique des services numériques, avec des règles claires pour les plateformes en ligne.
  • Une nouvelle stratégie de cybersécurité renforcera la coopération, les connaissances et la capacité au niveau de l’UE pour assurer la sécurité de notre infrastructure numérique.

3 - Une reprise juste et inclusive

  • SURE - Soutenir l’atténuation des risques de chômage en cas d’urgence - fournira 100 milliards d’euros pour aider les travailleurs et les entreprises. La Commission a l’intention d’utiliser à l’avenir des instruments similaires.
  • Un soutien renforcé à l’emploi des jeunes et des salaires minima équitables pour aider les travailleurs vulnérables. La création d’emplois va devenir un critère clé pour obtenir des soutiens financiers.

Alors que l’Europe se lance sur la voie de la reprise vers une économie plus verte et numérique, il y a nécessité d’améliorer et d’adapter les compétences, les connaissances et le savoir-faire des citoyens et travailleurs. Dès ce lundi, nous avons appris une augmentation du budget prévu sur le programme ERASMUS de 70% pour élargir la cible à toute la formation professionnelle.

De quoi, engager des projets ambitieux pour préparer un nouvel avenir à nos entreprises européennes.

En savoir plus :