ADINVEST INTERNATIONAL sera présente à la 2e Edition du salon des entrepreneurs à Marseille les 26 et 27 Octobre au Palais des congrès, Marseille Chanot

Pendant ces deux jours, les équipes d’ADINVEST vous accueillent sur le Stand N° 110 situé dans le village 1 « Acteurs Territoriaux, Accompagnement & International ».

Nos experts animeront également des mini- conférences tous les jours,

  • Mercredi 26 Octobre de 12h 15 à 12h 45 sur le « Renforcement de sa stratégie internationale grâce aux financement européens »
  • et le Jeudi 27 Octobre de 14h45 à 15h15 sur le thème « comment être crédible face aux investisseurs ? »

Effrayé par la baisse continue des taux d’intérêt et surtout par la perspective de leur remonté brutale, le lobby des assureurs et des banquiers a pu obtenir une transformation des contrats d’assurance vie en euros en transférant le risque de l’impopularité de leur éventuelle liquidité (on ne peut plus se faire rembourser ce que l’on veut quand on veut) et des conditions contraintes de leur remboursement (limitation des retraits par exemple) à l’administration, bonne fille.

ADINVEST INTERNATIONAL était présent au premier salon du financement de Perpignan.
Ce salon, parfaitement organisé par la Chambre de Commerce, a pu mettre en avant l'expertise d'Adinvest en matière d'accompagnement du financement et a permis de rencontrer de nombreuses entreprises.

Lors de l’émission "les experts" sur BFM  business du 09/09/2016, Bruno Van Ryb a commenté, comme souvent avec pertinence, des chiffres qui auraient pu pleinement nous réjouir: 

"Durant le dernier trimestre, Paris est passé devant Londres en termes de nombres de levées de fond et devant Berlin en termes de volume.Ne gâchons pas notre plaisir, cette nouvelle est une bonne nouvelle…"

La France deviendrait, tranquillement mais surement, un des paradis de la levée de fonds…

L'instrument PME est un programme destiné à tous les types de PME innovantes présentant une forte ambition de se développer, croître et s'internationaliser. Il sera dédié à tous les types d'innovation, y compris les innovations non-technologiques et de services.  
La Commission propose pour la première fois d'accorder des financements à des projets portés par une seule P.M.E. qui devrait se traduire pour l'entreprise par la mise en œuvre de projets plus stratégiques (pas de concurrence et prise en compte uniquement des besoins des P.M.E.). 

Horizon 2020 est le programme de financement de la recherche et de l'innovation de l'Union européenne pour la période 2014-2020. Ce programme vise à renforcer les bases scientifiques et technologiques européennes et à mieux exploiter le potentiel économique et industriel des politiques en matière d'innovation, de recherche et de technologie avec un budget de base de 79 Milliards d'Euros.  

Après des études réalisées par l'Union Européenne, on constate actuellement un taux élévé de faillites pour les PME. Ce phénomène est présent partout en Europe principalement en Europe Centrale et Europe de l'Est mais aussi dans les nouveaux membres de l'UE. Puisque les PME représentent environ 99% des entreprises existantes, elles sont devenues une partie importante de l'économie française mais aussi de celle de l'Europe. Afin de corriger les faiblesses des PME, beaucoup de projets ont été mis en place notamment celui coordonnée par ADINVEST International et la Budapest Business School :

Depuis le Brexit on entend rêver d'un retour de la finance et de ses métiers à Paris.  
Du Président de la République au premier ministre en passant par Paris Europlace, on n'entend que déclaration d'amour paradoxale à la finance et aux financiers ? 
Pour un Hibernatus qui se réveillerait d'un long sommeil de 4 ans dans une quelconque crypte du Bourget, ces déclarations ne manquent pas de sel.  
Pourquoi ce renversement ? 

Que s'est-il passé suite au Brexit sur les marchés ? 
En fait rien ou pas grand chose ?  
Le cataclysme annoncé ne s'est pas encore produit et certains ont tendance à croire que rien ne se passera. 
Bien évidemment les bourses européennes ont légèrement baissé, mais le Dow Jones est à 18 000 points, le CAC a repris 6% en trois séances, l'euro est resté stable, seule la livre a fortement baissé. 
Tout semble donc « être pour le mieux dans le meilleur des mondes » dirait un Pangloss économiste mais voilà. Cela est un peu court !! 

Il était une fois un investisseur à qui on a expliqué que le « marché » permettait de préparer sa retraite.. 

Bousculé par la crise de 2008, échaudé par la dette Grecque, pleurant sur le rendement de son fond euros d'assurance vie, l'investisseur perdu, vit arriver avec effroi le Brexit : 

1. impossible d'en mesurer les conséquences économiques et financières 
2. confusion des gérants et autres « spécialistes » dont les explications à posteriori seront sans doute lumineuses 
3. unanimité des gestionnaires de patrimoine pour dire que l'investissement en actions rapportera sur le long terme. 

Certes…. 
Mais quel long terme et quelles actions ?