L'association ADINVEST Europe (aisbl) créée avec le soutien des fondateurs d’ADINVEST International s'installe à Bruxelles en novembre 2014. Avec l'objectif de fédérer les investisseurs privés motivés par le soutien de TPE/PME/PMI européennes à potentiel de développement qualifiés par le réseau ADINVEST International.

La réunion de lancement du projet INSIST, coordonnée par la Budapest Business School s'est tenue à Bruxelles les 27 et 28 octobre 2014.
Avec pour ambition de soutenir la pérennisation du tissu des TPE/PME/PMI européennes, l'objectif du projet INSIST est de réaliser des dispositifs de formation pour accompagner les dirigeants de ces entreprises à faire face aux nouveaux enjeux grâce à l'expérience acquise sur plusieurs pays de l'Union Européenne (Hongrie, Royaume-Uni, Belgique, Pologne et France).
ADINVEST International coordonne la création d'une formation adaptée pour les Mentors de dirigeants de TPE/PME/PMI européennes.

Daniel Calleja Crespo, directeur général de la DG Entreprises et Industries de l'Union Européenne, a confirmé que les PME sont actuellement à l'origine de 85 % des nouveaux emplois de l'UE. Avec ce constat, il confirme la ligne politique en faveur des PME sur le Small Business Act et le programme pour la compétitivité des PME.

Les performances des PME/PMI sont très variables en fonction des tailles et des pays européens concernés. Les secteurs de la construction et de la fabrication sont très impactés, alors que les services aux entreprises, l'informatique sont dans une dynamique dépassant les situations antérieures à la crise avec résultats pouvant aller jusqu'à 15 %.

Lire le rapport (en anglais) "Annual Report on European SMEs 2013/2014 – A Partial and Fragile Recovery"

Attachments:
Download this file (annual-report-smes-2014_en.pdf)annual-report-smes-2014_en.pdf[Annual report on European SMES 2013/2014 - EN]2200 kB

La Turquie et la Commission Européenne ont signé un accord prévoyant la participation de la Turquie au programme pour la compétitivité des entreprises et des petites et moyennes entreprises mis en place par l'Union européenne. La Turquie est le quatrième pays ne faisant pas partie de l’UE qui signe un tel accord, après le Monténégro, l’ancienne République yougoslave de Macédoine et la Moldavie. La participation de la Turquie contribuera à élargir le territoire auquel s'applique l'action de l’UE en vue de favoriser la réussite et la croissance des PME.

"Le soutien aux PME est une priorité pour la BEI. Et c’est en unissant outils et compétences respectifs que nous arriverons à soutenir efficacement les entrepreneurs en France", a souligné vendredi 14 mars le vice-président de la Banque européenne d'investissements, Philippe de Fontaine Vive. Face au contexte économique actuel et à la demande croissante de financement des PME, la BEI et BNP Paribas ont décidé de renforcer leur soutien aux entreprises françaises via une ligne de crédit de 400 millions d’euros.

Philippe de Fontaine Vive s'est félicité de ce nouvel accord. Face au contexte économique actuel et à la demande croissante de financement des PME, le groupe BEI a renforcé son action en faveur des entreprises françaises. En 2013, le groupe y a consacré 1,34 milliard d’euros de financements. Grâce à l’effet de levier de ces financements, 5,6 milliards d'euros d’investissements ont pu être réalisés par plus de 150 000 PME et TPE françaises en 2013.