Qui peut avoir la confiance du dirigeant ?

Beaucoup trop de TPE/PME reposent sur vos seules épaules de leur dirigeant(e). Aussi solide, brillante, experte qu’ils ou qu’elles soient, …  Chacun a ses limites de capacités, de compétences !!  Bien évidemment, comme tout individu, le(a) dirigeant(e) ne peut être performant’ partout.

‘Être libre de ses choix’ semble un des moteurs principaux de tous ceux qui ont choisi d’entreprendre. Mais être dirigeant, c’est aussi savoir s’entourer.

Collaborateurs ? Associés ? Partenaires ??

Pour choisir des collaborateurs et surtout les garder, il faut leur donner une feuille de route ou une mission claire et motivante. Mais aussi savoir arbitrer, animer et assurer la reconnaissance nécessaire pour créer les conditions optimales d’une collaboration durable. Tout le monde est d’accord avec ces principes, confrontés à la réalité, ils ne sont pas toujours si simples à appliquer dans l’urgence.

Vous avez aussi des associés ; qui ont intégré le capital souvent pour vous soutenir, renforcer les fonds propres, partager le risque et obtenir des financements de l’entreprise. Mais utilisez-vous pleinement le panel de leurs compétences, de leurs réseaux ? Peut-être n’avez-vous pas pleinement confiance en leur regard, en leur bienveillance, ou simplement vous vous refusez de partager trop d’informations avec eux, pour des raisons qui vous sont propres.

Les questions à se poser pourrait-être ?  Suis-je entouré des bonnes personnes entre mes associés et mes collaborateurs ? quels rôles leur ai-je donné ? comment leur faire confiance ? … tout en gardant le contrôle !!! 

La confiance donnée à un premier cercle est réellement déterminante. Elle permet de s’enlever un peu de pression et de mobiliser les énergies pour proposer des solutions utiles.  Votre équipe de direction est-elle réellement bien en place. Etes-vous satisfait des règles de décision mises en place ? Avez-vous le temps, la liberté d’esprit à la réflexion stratégique ?

Vous êtes encore trop nombreux à ne pas réussir à passer cette étape. Elle reste déterminante pour bâtir, réagir, confronter les idées, s’adapter aux situations !!!  Dans la période que nous vivions beaucoup se plaignent de la solitude !!!

Même avec une PME avec 15-20 salariés, vous vous devez d’avoir un ‘bras droit’.

Si nous utilisons tous cette formule de ‘bras droit’, symboliquement ce n’est pas pour rien. Vous pouvez, vous devez vous appuyez dessus. Qu’il soit ou non associé, cet appui est régénérateur. Dans cette période Post Covid compliquée pour beaucoup, ceux qui ne sont pas seuls à conduire l’entreprise, bénéficie d’un point d’avance ; et une capacité de réactivité aux situations plus agile.

Mettez dans vos priorités de vous assurer en permanence du fonctionnement de ce 1er cercle de confiance, est une leçon que nous apprend ces périodes délicates.

Bon nombre de nos clients TPE/PME ont compris l’importance de ne pas être seuls en période de ‘tempête’ !!!  Partager avec son Business Mentor Européen Certifié cette question ouvre les portes vers la mise en place d'une gouvernance adaptée.