Quelle idée !!! nous savons tous que l’action mentorale est basée sur la relation humaine, sur la confiance établie.

Pourquoi et comment mettre des marqueurs de progrès (ou KPI pour les ‘anglophiles’), dans le suivi de l’action mentorale ?  Quels peuvent être les indicateurs qui aient du sens dans le suivi de cet accompagnement ?

Indicateurs de CA, de rentabilité, de niveau d’investissement …  Peut-être mais pas seulement !

Par expérience, nous savons depuis longtemps qu’une relation de business mentorat avec un dirigeant ne se décrète pas. Elle s’établit grâce à la légitimité que ce dernier nous accorde pour être à côté de lui, partager ses difficultés, l’aider à trouver des solutions, toujours avec la vision d’un projet à mettre en œuvre.

La perspective de cet objectif permet au binôme Entrepreneur/Business Mentor, d’identifier les axes à travailler pour réussir l’opération. Le succès reste totalement lié à la qualité des axes de progrès retenus en commun. Rien ne peut être calqué d’une situation antérieure, seule une méthode appropriée pour questionner les sujets avec justesse et bienveillance, pour éclairer la perspective, facilite leur identification en fonction des enjeux et des risques.

Chercher une réponse toute faite, des indicateurs prédéterminés voudrait laisser paraître que nous serions dans une ‘science exacte’. Mais la réalité est tout autre, complexe, diverse. Chaque projet est différent parce qu’il est porté par une personne et une histoire différentes. Avoir une démarche structurée y compris dans le suivi qualitatif des opérations et un excellent moyen de réduire les incertitudes et les risques. Pour le dirigeant, au premier lieu, mais par rebonds à l’ensemble de ses partenaires techniques et financiers.

Que les Marqueurs de Progrès soient associés aux projets à mettre en oeuvre, associés au dirigeant lui-même ou à toute autre personne, seule une confiance bien établie permet de qualifier les dimensions pertinentes à travailler en toute transparence, pour lever les risques au fur et à mesure de l’avancement.

Dépasser le contexte de la situation existante et réussir le projet que l’entrepreneur a choisi de mettre en œuvre, nécessite confiance mais aussi méthode pour s’assurer du succès.